Archives de catégorie : Jardin

Mes achats de plantes…Verdict

Cette année, j’ai décidé de tester des pépinières productrices (je pense jusqu’à preuve du contraire…) recommandées ou connues, en me disant que ma vision était peut-être trop pessimiste sur la globalité des modes de culture actuelle (mon expérience il faut le souligner est celle d’un professionnel).

J’ai commandé des plantes que je ne peux pas semer .

Continuer la lecture de Mes achats de plantes…Verdict

Dernières nouvelles

Le blog et les sites internet conservent leur hébergement.

L’aventure internet continue pour le jardin et la jardinière.

Merci aux lecteurs de mes livres numériques.

Voilà qui laisse penser qu’il y a une place pour éditer des livres en toute liberté au format numérique.

Enthousiasmant!

Par ce grand froid …place aux photos d’archives aujourd’hui

Continuer la lecture de Dernières nouvelles

Les roses …quand c’est la saison!

Les roses ce n’est toujours pas de saison, comme les fraises …utile de le répéter (toujours et encore) face au reportage idyllique sur les roses du Kenya vu hier au journal de FR2…leur coût environnemental et humain balayé allégrement…

Continuer la lecture de Les roses …quand c’est la saison!

Quelle plante pour quel jardin, pour quel jardinier…

La société marchande a habitué les jardiniers à choisir leur plantes en fonction de la couleur, de la hauteur, de la période de floraison (presque d’ailleurs dans le meilleur des cas).

C’est très réducteur, désespérément réducteur.

Franchement  le miroir aux alouettes aussi.

A vous d’y réfléchir si vous en avez envie pour bien appréhender la diversité des réponses.

Quelle plante pour quel jardin, pour quel jardinier…

Monnaie d’échanges

Des graines de plantes en pleine santé dans votre jardin qui sont installées et vivent leur vie paisiblement. Des graines fraîches de l’année ou de l’année dernière.

Ou des boutures de plantes qui respirent la santé!

Pourquoi ? parce que j’ai décidé de boycotter la plante industrielle et la plante dopée élevée dans des substrats qui n’a rien à voir avec la terre qui pollue, désespère la jardinier, nuit à la faune entre autres!

Après 20 ans de métier consacré au végétal et une longue vie de jardinier.

C’est donc aussi un geste politique contre l’obsolescence programmée des plantes, une lutte engagée contre la plante « objet de décoration  » jetable, la plante mode, la plante business .

Parce que le végétal le vaut bien et que j’ai envie de lui rendre ce qu’il m’a apporté.

Je cherche entre autres…

Muguet (le parc est grand et j’en raffole)

Anémones du japon,

Erodiums ,

Monarde’Gardenview Scarlett’ ,

Cirsium rivulare atropurpureum ,

Geranium sylvaticum album, oxonianum Trevor’s white, macrorrhizum White Ness, cantabrigiense St Ola et sûrement bien d’autres 😉.

Des boutures de figuiers .

Phlox divaricata

Persicaria Needham’s form

Isotoma fluvialis ou Pratia

En cours

En fait des plantes efficaces …ici je jardine sur un hectare avec aussi un potager qui prend un temps certain pour arriver à une autonomie alimentaire en légumes et fruits .

Le jardin bénéficie de sous-bois , de soleil et d’une bonne terre …seuls ombre au tableau une sécheresse et des canicules qui provoquent de gros dégâts comme d’ailleurs les tempêtes passées. Pas d’arrosage au jardin sauf au potager. Les pelouses sont aussi de plus en plus habitées, essentiellement tondues par des oies. Le jardin a maintenant plus de 25 à 30 ans selon les zones avec un remaniement permanent depuis les dégâts climatiques considérables.

Je réalise toujours aussi des compositions de plantes vivaces et de succulentes …une échelle amusante et reposante!

Je suis absolument convaincue que nous allons devoir adapter nos jardins de façon permanente, les échanges jardiniers sont un outil formidable pour faire face!

Ma révolution verte….celle des petites graines

J’ai réalisé ces dernières années ma révolution verte.

Conséquence inéluctable de ce que j’ai vu  et vécu en tant que jardinier mais aussi en tant que « professionnel du végétal » ces vingt dernières années, le médecin que j’étais et la gourmande que je suis,  y ont aussi participer  .

Pour le jardinier particulier il suffira de compter le nombre de plantes qui survivent après achat sans soins intensifs pour logiquement s’interroger. A moins qu’il se soit résolu à penser qu’il n’avait pas la main verte …bien malgré lui.

La plante, les fleurs sont aujourd’hui devenues des produits de consommation, jetables à peine recyclables. Produire avec de la terre et une graine ou une bouture très souvent une perte de temps. Pourtant tellement facile, mais tellement pas marchand !!!

J’ai donc pris l’habitude de récolter les graines, comme un espoir de vie meilleure pour les plantes sans savoir précisément ce que je ferai de ce stock beaucoup plus important que celui des besoins du jardin.

L’essentiel aujourd’hui et « l’urgence  » sont de récupérer dans les jardins ce qui y pousse sans la chimie …pour le reproduire et le partager avant qu’il ne soit trop tard. De lutter aussi contre la pollution des terres, au niveau de nos jardins…les petites billes et autres. L’engrais c’est aussi AZF, Beyrouth…personnellement je pense « plus jamais ça »ou tout au moins sans moi !

Le réchauffement climatique  nous demande aussi de sélectionner les résistantes et de les reproduire.

Si ce projet d’échanges, cette démarche vous intéressent …un petit mot, un coup de fil  des propositions, des idées…m’aideront à réfléchir.

Nb : la dernière semaine j’ai testé et démarré un mini groupe public FB , la gestion administrateur est réellement trop chronophage donc l’idée est abandonnée pour le moment.

Ps: Les négationnistes et apprentis sorciers en tout genre sur l’épidémie de Covid , ne sont pas mes interlocuteurs favoris ces derniers temps , merci de respecter ce souhait.

LES œillets…une diversité en péril!…à vous de jouer!

Dans le série match de l’été , il y avait semis de graines d’œillets du jardin contre bouture .

La match est beaucoup plus serré que l’on pouvait l’imaginer 😉 . Terre de jardin bien sûr!

Les dianthus (œillets) font partie des plantes très adaptées à la sécheresse .

Reste à sauver leur diversité.

Continuer la lecture de LES œillets…une diversité en péril!…à vous de jouer!