Mes achats de plantes…Verdict

Cette année, j’ai décidé de tester des pépinières productrices (je pense jusqu’à preuve du contraire…) recommandées ou connues, en me disant que ma vision était peut-être trop pessimiste sur la globalité des modes de culture actuelle (mon expérience il faut le souligner est celle d’un professionnel).

J’ai commandé des plantes que je ne peux pas semer .

Le constat de l’hiver est là peu engageant et ne fait que conforter mon expérience passée.

J’ai commandé dans 4 pépinières différentes avec site internet de commande :

-Une seule répond à mes attentes réelles, mais j’en suis maintenant une cliente fidèle donc elle est hors test.

Le bonheur m’envahit à chaque commande!

-Pour les 3 autres

Une pépinière tire un peu plus son épingle du jeu en raison de plantes peu courantes et bien sympathiques à tester. Une livraison  parfaite. Le bémol : de l’engrais mais en quantité « raisonnable » mais surtout de l’othiorynque dans un des pots, leurs larves mangent les racines des plantes, contaminent aussi nos jardins.  J’ai recommandé une deuxième fois dans cette pépinière pour son choix de plantes rares  sans toutefois osé prévenir pour l’othiorynque (signe des temps en raison de mes déboires passés quand je signale un souci car c’est plutôt rendre service au producteur). Je vérifie donc chaque pot, chaque système racinaire et je rempote dans de la terre de mon jardin… c’est le meilleur conseil que je peux vous donner pour la plupart des plantes en dehors des très fragiles.

Une deuxième pépinière cultive réellement dans de la caillasse (beaucoup de jardiniers ont quand même de la terre banale dans leur jardin et heureusement) avec terreau et tapis de coco, pas d’engrais notable, toutes les plantes avaient un feuillage blanchi peu enthousiasmant. Je me suis démenée pour sortir les plantes des pots malgré des pots  anti-chignons, une bagarre notable avec les tapis pour certaines plantes. Beaucoup de plantes provenaient de cultures mini-mottes avec leur textile apparent. Des arbustes bouturés en paquet. En résumé aucun bonheur, travail considérable pour redonner aux plantes leur « dignité » !… bon pour les plantations de parking en zone de cailloux. Je le sais maintenant: je déteste les tapis de coco ou autres. Les pépinières où les hommes ne s’occupent plus de nettoyer les plantes et de les bichonner… très peu pour moi… tant pis!

Pour la troisième pépinière : Un discours écolo exaspérant quand on ouvre le colis et les pots: papier haché multicolore mouillé de récupération qui colle à toutes les plantes, on est écolo ou pas (je le suis d’habitude mais …) De l’engrais à gogo dans tous les pots de 9cm, des plantes que je n’aurais jamais osé vendre en l’état même pour un parking… de l’othiorynque aussi. Coté écolo… à noter que n’ai pu récupérer un seul pot en plastique pour réutilisation tous déchirés à l’arrivée. Toutes les plantes commandées n’étaient pas disponibles notamment certaines qui avaient déclenché mon envie d’achat.Par contre gentillesse au téléphone, amabilité certaine.

Alors je m’interroge sur ma vision, la leur… une nécessité d’être critique qui fait toujours avancer. Dérangeant mais certainement salutaire. Avec comme ingrédients à mitonner dans le brainstorming : avenir des pépinières, conséquence sur le paysage, la faune, la santé? Je ne sais pas faire fi du global… réflexe de vieux médecin généraliste peut être, aucune personne sensée ne pourra me le reprocher.

Mais hier, un petit tour dans ma région m’a fait ré envisager l’échelle des problématiques.

Un désastre pour le paysage, un rapport au monde végétal inexistant ou d’opérette. Un manque de culture et d’éducation qui sautent aux yeux et pourtant elles rendent tellement heureux!

Ce petit texte sur mon expérience d’hiver pourrait être un misérable grain de sable dans la problématique du paysage , du patrimoine.

Sauf que seuls les hommes et leur volonté peuvent inverser la tendance face au capitalisme qui dévore à grand pas notre Nature, notre Patrimoine, nos savoir-faire… l’appât du gain comme seule vision, courte et dénuée de sens…

Pour revenir à nos plantes un conseil précieux : Regardez le contenu de vos pots à la «  loupe », ici tout le monde est rempoté, nettoyé avant plantation sauf les fougères de mes amis (et deux petites chochottes sur toutes mes commandes de l’hiver) .

Devant un tel constat, j’ai adoré les petits bouts de plantes reçues des uns et des autres qui pour la plupart resplendiront dans quelques temps, leur enracinement est en cours et prometteur.

Et je me demande vraiment pourquoi on n’est pas plus enthousiaste à partager…

Mes tout petits prélèvements de boutures ou de graines dans les espaces publics après le dé-confinement sont un enchantement, certains en fleurs.

Voilà pourquoi je continue à m’interroger sur le manque d’échange toujours et encore ( comme pour les graines)… avec quand même une motivation certaine  pour faire renaitre la diversité dans nos jardins…notre Jardin.

Ce n’est pas gagné!et pourtant… quel enjeu!

PS: Au final ces pépinières pourraient par ailleurs être considérées comme des derniers des mohicans à remercier car elles produisent, ne sont pas à priori de simples éleveurs de mini-mottes. Dérive des pratiques ? des apprentissages ? du marché?…

8 réflexions sur « Mes achats de plantes…Verdict »

  1. Bonjour Sylvie,
    Tu es sans doute très exigeante mais la nature en vaut la peine ! Je te suis même si je craque souvent pour des plantes qui sont poussées à l’engrais, mais je leur nettoie les racines avant de les mettre en pleine terre. Je pense aux abeilles et autres qui butinent et je dorlote mes plantes qui se sèment et se ressèment à volonté et du coup j’ai beaucoup de plantes très simples, et quelques unes que j’ai eu chez toi et qui se sont multipliées ! Je veux bien continuer les échanges. Je pense avoir deux ou trois plantes que tu recherches (dans ta liste). Mais je n’ai pas beaucoup de variétés ! Voilà, le printemps sera bientôt là et on continuera nos échanges. Bisous

  2. Moi aussi, je veux bien partager des bouts de plantes mais je n’ai sans doute pas ce que tu recherches.
    Aucun produit n’entre au jardin, ça se voit oiseaux, abeilles et autres limaces ont la belle vie.
    Tellement hâte de revoir le jardin refleurir.
    Bisous Sylvie

    1. En fait je ne recherche rien de très spécial seulement à ce que les plantes en bonne santé se partagent. Bisous du soir Béatrice

  3. Bonjour Sylvie,
    Je commande généralement en pépinière dans le but d’obtenir une plante que je recherche. J’en prends un ou deux exemplaires qui vont me servir de pied mère. Ensuite, je bouture, multiplies puis propage dans le jardin ( il me faut être parfois assez patient pour en obtenir la quantité que je souhaite.) J’ai également souvent le problème des othiorynques qui maintenant commence à se retrouver dans mes autres pots.
    Bien cordialement.
    Pascal.

    1. Bonjour Pascal,
      Merci pour votre partage d’expérience.
      Au final le semis est le moyen le plus efficace de faire face à de nombreux problèmes pour beaucoup de plantes.
      Depuis que je sème exclusivement dans la terre du jardin , les résultats sont fascinants. Belle journée.

  4. Bonjour Sylvie,
    Merci pour tous vos bons conseils. Est-ce que je peux semer dans ma terre de jardin, qui est très argileuse ?
    Nathalie

    1. Tu peux ajouter du sable (gravier pour construction) mais je pense désormais que la terre de jardin même argileuse vaut tous les terreaux! Pense à semer très superficiellement comme dans la nature en fait …je pense que ça doit être un défaut fréquent .Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.