Avant de penser que vous n’avez pas la main verte…

Promenez vous du côté des racines des plantes que vous achetez.

Il y a fort à parier que si vous ouvrez la motte vous allez en voir de toutes les couleurs…

Mais quoi donc?

Des petites billes pardi!

Une plante ça ne peut pas pousser sans engrais, on va vous le rabâcher mais qui donc?

Les marchands d’engrais.

Alors un petit conseil, déchargez la « mule » de sa « dop » et proposez lui une cure de remise en forme dans un terreau bio ou mieux dans une bonne terre de jardin.

Il y a quelques années, une horticultrice qui cultivait des annuelles, m’avait suggéré que je ne gagnerai jamais ma croûte en vendant des plantes vivaces car elles sont par définition pérennes. J’avais prêché la diversité, l’abondance, le bonheur des floraisons au fil des mois. Elle et moi, étions loin d’imaginer ce qui allait se passer.

Aujourd’hui la plupart des plantes vivaces sont cultivées à grand renfort d’engrais, dopées comme pour une compétition pour vous faire de l’œil . Leur devenir dans votre jardin …ben?

Réfléchissez, faites un peu la liste de ce que vous avez perdu comme plantes achetées , installées au jardin…démoralisant, je sais , la mienne aussi.

Après tout si vous n’avez pas la main verte, c’est de votre faute !!!

Bon , pour moi , personne n’osera  dire que je n’ai pas la main verte, mais je pose quand même un peu trop de questions, vous voyez bien.

Et la plante comme le reste deviendrait du pur business…à moins que le consommateur ne soit plus d’accord.

Au départ ce « consommateur », lui , il rêvait d’être jardinier.

J’espère qu’il le deviendra.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *