Vie de jardin…25 fevrier 2020

C’est le plein boum pour le potager…

Au final, il n’y a que peu de répit durant les mois d’hiver.

Aujourd’hui j’ai repiqué tomates, salades et choux hâtifs dans la serre froide.

Ces derniers jours, les semis se sont succédés : pois, fèves, carottes, artichauts, poivrons, oignons, persils, basilics, salades etc.

Les pommes de terre primeurs installées confortablement.

Les pots d’épinards, de  salades, de mizumas qui piaffaient, ont rejoint le potager, pour tenir compagnie aux radis.

Bien sûr il y a une serre tunnel mais aussi de simples bâches  sur des arceaux de fortune ou du voile p17…à la portée de tous. Des briques et de grosses pinces à linge pour amarrer le tout avec ce vent.

En repiquant je pensais à cette folle dépendance créée aux sachets de salades toutes épluchées, aux plants potager à repiquer.

Si facile, si économique, si goûteux, mes légumes en devenir.

Le devenir d’une petite graine si facile à récolter soi-même bien souvent.

La magie du monde végétal ne cesse de m’interpeller….face à la folle société dans laquelle nous évoluons.

Ils ont fait fort les marchands capitalistes pour nous désapprendre ces gestes qui nous nourrissaient !

Ne parlons pas de ces hybrides stériles qui ont stoppé le cycle normal de la vie  végétale et celui de notre nourriture.

En attendant un monde meilleur je sème, je plante, je mange , je cuisine et je continue à m’émerveiller du talent de ce fabuleux monde végétal.

Belle soirée.

Allez pour faire de beaux rêves on termine par un petit tour du jardin….

7 réflexions sur « Vie de jardin…25 fevrier 2020 »

  1. Je suis très étonnée… tu repiques tomates et carottes ?
    Pour les tomates j’attends toujours le mois d’avril avant de semer. Et les carottes ? Faudra que tu nous expliques.
    Merci pour cette belle leçon qui montre encore à quel point il est temps de réapprendre.
    Amicalement
    Pascale

    1. Héhé j’ai horreur de démarier et de jeter les carottes alors je les repique…un peu tordues de temps en temps la carotte mais c’est pour moi.
      De ce fait l’idée de semer les variétés primeur en pot de 9 de façon très clairsemée et de les repiquer ni vu ni connu pour la carotte! On élimine aussi les problèmes à la levée.
      Alors les tomates j’en ai déjà semé le 25 décembre enfin surtout pour vérifier mes graines, mais je suis pressée d’en avoir parce que je n’en achète pas.
      Je n’achète que quelques légumes en ce moment à cause de rats taupiers qui ont fait des ravages cet automne.Et quand on ne mange plus de viande faut que ça pousse.On est presque en autonomie alimentaire fruits et légumes depuis que j’ai fermé le jardin. Amitiés .

  2. Des tomates en « serre froide » en février ? Sans doute chauffée sinon comment peuvent-elles pousser ? Et les poivrons et le basilic si frileux… Comment faites-vous ?

    1. Bonjour, la serre froide n’est plus froide avec le réchauffement. Un simple chauffage veille en hors gel mais cette année nous n’avons pas eu de gel. La température descend jusque 1°C. J’utilise des mini serres chauffées pour la levée mais je sors très vite les plants. Dans la journée la température est sympathique. J’ai vraisemblablement acquis un savoir faire du à mon métier de pépiniériste.Mes méthodes de semis se sont affinées avec le temps, elles sont essentielles. Les lectures des canadiens ont vraisemblablement fait reculer mes limites pour les températures. Je produis aussi toutes les plantes vivaces du jardin bien plus difficiles que les plants potagers au final.Je suis quasi en autonomie alimentaire par choix donc il faut que ça pousse ! Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.