Mise en bouche pour Travaux d’hiver

Qui a dit qu’il fallait remiser les outils de jardin l’hiver.

Des hurluberlus ! Des jardiniers d’opérette !

Mise en bouche!!!

A chaque fois que j’entends ça, mes cheveux se dressent…enfin comme ils le peuvent !

Des baratineurs qui n’ont rien à raconter de concret.

Croyez-moi j’en ai vu défiler !

J’ai mis un moment à comprendre dans mon parcours trop médiatisé.

 Quand un journaliste  horticole ne voulait pas s’aventurer plus loin que ma pépinière où étaient installées mes compositions, c’est qu’il avait peur qu’on lui pose une question botanique.  Par misère ceux sont eux qui impactent le savoir-faire en matière de jardin, enfin eux où les « nouveaux influenceurs », ceux sont au final les même types de personnage.

Moi qui rêvais d’échanges fructueux, j’ai presque toujours subi du pillage !

J’ai mis un temps certain à m’en remettre.

Tiens un écho !… des paroles prononcées lors d’une visite de « courtoisie «  avant admission  par un membre d’une association de jardins… « Tu rêves d’échanges botaniques ? dans l’association ? nous ce qui nous intéressent c’est le nombre d’entrées ! ah oui peut être « un tel » quand même, un peu comme toi, passionné »

Pas étonnant  que ce personnage est signé ma lettre de demande de démission , nous avions pourtant été lauréats la même année du label Jardin remarquable,… jardiniers d’élite ???

La présidente de la même association, s’était aussi évertuée à me mettre tous les bâtons possibles dans mes roues de brouettes pour ce fameux label.  On n’imagine pas à quel point… pas de qualificatif avec le recul !

Étais-je naïve ? En sortant d’un métier où l’empathie doit être de mise.  Ouvrir son jardin n’est vraiment pas un long fleuve tranquille…qui l’eut cru ?

Alors l’hiver ?

Il y a  mille et un travaux à entreprendre. C’est encore plus aigu avec l’agitation climatique qui ne nous permet pas de jardiner à notre guise.

Bouturer en un clic, semer (c’est du sérieux  et indispensable), tailler, planter. Il n’y a finalement qu’au potager que c’est un peu plus calme, on se contente de surveiller, couvrir, découvrir, …ou presque pendant  un mois ou deux.

L’été en dehors du potager est le moment où l’on doit se tenir tranquille bien souvent en raison de la sécheresse et de la chaleur.

Les plus beaux cadeaux à vous faire pour parvenir à vos rêves de vrai jardinier  sont des bottes avec un isolant  thermique, des vêtements de pluie pour vous transformer en grenouille (d’un chic fou !) une mini serre chauffante, le catalogue de chez Jelitto  pour bosser et de chez Germinance pour rêver de potager . C’est tout ? …pour le moment.

Sensible des pieds ? Pas plus que vous !

Bien sûr si vous avez une petite serre froide c’est le grand luxe et là tout est permis.

Dans cette petite serre si vous amenez l’eau et le courant c’est le paradis et tous les apprentissages deviennent possibles ou plus faciles. Il y a bien sûr de nombreux facteurs avec lesquels il faudra apprendre à  jouer.

Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir une telle serre  sachez que l’essentiel est la lumière, le hors gel (ou presque) et l’aération modulable (pour l’hygrométrie entre autres).

Votre qualité première sera l’observation, l’esprit critique, la patience et certainement une attention aimante. Une belle école …non ?

Pas plus tard qu’hier j’ai encore joué à la nounou avec des bébés cyclamens, tiré les cheveux de mes asters en les peignant.

Comme tout ça ne s’acquiert pas en un clic, je vous propose de revenir sur des petits sujets  au fil du temps.(Aujourd’hui  c’est venteux , pluvieux…facile de trainer au bureau !)

Belle journée

Une réflexion sur « Mise en bouche pour Travaux d’hiver »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.