Un conseil lecture…si vous êtes prêts!

En 1844 6% de la surface de Paris était consacrée au maraichage.

Les maraichers parisiens excellaient, à faire pâlir les anglais …on exportait même les salades en pleine hiver outre-manche.

Le jardinage à la française …bien loin du jardin à la française dont on parle tant.

A lire sans modération Eliot Coleman (USA ).

Après les québécois et le maitre japonais, je suis enfin en train de lire « Des  légumes en hiver «passionnant !, il m’attendait depuis plusieurs années dans ma bibliothèque

C’est le moment de revisiter ma façon de jardiner le potager en hiver, excitant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.