Ma révolution verte….celle des petites graines

J’ai réalisé ces dernières années ma révolution verte.

Conséquence inéluctable de ce que j’ai vu  et vécu en tant que jardinier mais aussi en tant que « professionnel du végétal » ces vingt dernières années, le médecin que j’étais et la gourmande que je suis,  y ont aussi participer  .

Pour le jardinier particulier il suffira de compter le nombre de plantes qui survivent après achat sans soins intensifs pour logiquement s’interroger. A moins qu’il se soit résolu à penser qu’il n’avait pas la main verte …bien malgré lui.

La plante, les fleurs sont aujourd’hui devenues des produits de consommation, jetables à peine recyclables. Produire avec de la terre et une graine ou une bouture très souvent une perte de temps. Pourtant tellement facile, mais tellement pas marchand !!!

J’ai donc pris l’habitude de récolter les graines, comme un espoir de vie meilleure pour les plantes sans savoir précisément ce que je ferai de ce stock beaucoup plus important que celui des besoins du jardin.

L’essentiel aujourd’hui et « l’urgence  » sont de récupérer dans les jardins ce qui y pousse sans la chimie …pour le reproduire et le partager avant qu’il ne soit trop tard. De lutter aussi contre la pollution des terres, au niveau de nos jardins…les petites billes et autres. L’engrais c’est aussi AZF, Beyrouth…personnellement je pense « plus jamais ça »ou tout au moins sans moi !

Le réchauffement climatique  nous demande aussi de sélectionner les résistantes et de les reproduire.

Si ce projet d’échanges, cette démarche vous intéressent …un petit mot, un coup de fil  des propositions, des idées…m’aideront à réfléchir.

Nb : la dernière semaine j’ai testé et démarré un mini groupe public FB , la gestion administrateur est réellement trop chronophage donc l’idée est abandonnée pour le moment.

Ps: Les négationnistes et apprentis sorciers en tout genre sur l’épidémie de Covid , ne sont pas mes interlocuteurs favoris ces derniers temps , merci de respecter ce souhait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.