Archives de catégorie : Boite à idées Climat

Agir en se régalant!

J’ai un petit côté écureuil cuisinier, vous ne saviez pas encore ?

Cuire des petits légumes pour les jours pauvres en idées ou au jardin, c’est devenu indispensable.

Aucun plat cuisiné acheté ne franchit le pas de la maison ou presque. Alors action !

J’aurai pu garder ce penchant, intime mais au final il est bon pour la planète et votre santé.

Quand ça chauffe  trop, je remouille ma chemise …

Aujourd’hui une histoire de courgettes. Je rêve secrètement que les potagers remplacent vos pelouses ! Je ne vous l’avais jamais dit … maintenant je vais oser !

Alors la courgette c’est une incontournable. J’entends déjà, ça ne vaut pas le coup, ça ne coute pas cher. D’abord il n’y a pas de petites économies pour vous d’abord et pour la planète. Votre petite culture est le meilleur moyen d’entretenir la terre, celle qui vit !  de manger bio ,( l’intérêt sur la santé ce n’est plus à prouver) d’éviter le transport, les problèmes sur les grandes cultures . Une histoire d’autonomie bien sûr aussi qui n’a que des avantages.

Vous chercherez aussi dans le commerce, les mini courgettes que je vous propose dans ma recette pour vous convaincre. Introuvables …

Mes préférences vont à la Ronde de Nice et à la Blanche d’Egypte pour ce plat. Il faudra apprendre à les surveiller tous les jours, pour choisir la bonne taille.

Je les cuisine en ce moment avec une farce mascarpone, fromage de chèvre frais, petits dés de poivrons variés +oignons roses émincés réduits à l’huile d’olive, estragon. Couvrir le tout avec des petites tomates, un peu d’huile d’olive et de fleur de sel.

Cuisson au four à 190°C pendant 35mm. Voilà régalez-vous !  Enfin avant  il faudra vous lier d’amitié avec la terre et les courgettes.

Pensez-y , les pelouses tondues sont  désastreuses écologiquement en plus de leur cout économique non négligeable . Retrouver le chant des oiseaux en cultivant nombre de belles courgettes pour des mets  variés et sympathiques, c’est quand même une bien belle histoire.

On oublierait